la feuille poetique raymonde verney
Poésies contes fables nouvelles 

la feuille poetique raymonde verney Index du Forum

 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 bienvenue 
LE MUGUET FORME LA COURANTE
trivers le printemps

trivers le printemps


le printemps fort courtois salue un seigneur blanc
fâché d’être prié de s’en aller vers les monts enneigés
craignez le froid messire avancez doucement
notre compère lit ses textes imagés

j’ai l’âme d’un poète et je traduis des stances
du latin ou du grec, s’adressant à la rose
le troubadour badine au vu des circonstances
je suis le jardinier de toute fleur éclose

le bleuet effronté moque les fols espoirs
d’un amoureux âgé le pré dit au muguet
invite le céans dans le cercle des soirs
damoiselle lilas séduit par son caquet.

Raymonde verney



la rose de la st valentin

l'oiseau de lune


L’Oiseau de lune a fugué ce soir
Trompant le garde il s’est laissé choir
Sur un caillou non loin des lagunes

Reflet d’espoir, son envol prudent
vers un ciel bas serait obsédant
la liberté ! fuir les vieilles lunes

un fol désir, voir un roitelet
l’hiver porter un doux mantelet
croiser le vent dans les rues gelées


une colombe au sourire bleu
pleure un amant mais l’oiseau de feu
la séduira sous l’arche des fées.

Raymonde verney



Navigation
Accueil
Forum
Membres
FAQ
Rechercher
Liens
Créer un forum gratuit
Statistiques
Nous avons 34 membres enregistrés
L’utilisateur enregistré le plus récent est sollys19xx

Nos membres ont posté un total de 2646 messages dans 868 sujets
 
Sondage
Pas de sondage actuellement


Vous devez être identifié pour voter

Bienvenue
Votre texte ici
 
News
Auteur:raymonde Posté le:Sam 29 Sep - 19:19 (2018)salon du livre de wesserling
salon du livre de wesserling



[ voir les commentaires ]
Auteur:raymonde Posté le:Sam 22 Sep - 17:41 (2018)petit billet chez l'anesthesiste
    Chez l’anesthésiste   
  
 
Petit billet   


 
Il y de cela quelques années, j’ai été dans l’obligation de subir une intervention chirurgicale

Concernant le pied droit ; épouvantée à l’idée de fréquenter un hôpital (j’aime mieux les admirer de loin) je me suis résolue à prendre rendez-vous avec l’anesthésiste première étape avant l’intervention.

Dans la salle d’attente je me suis liée d’emblée avec une jeune femme un peu forte et nous n’avons pas tari sur les éloges du régime vapeur (que je ne connais pas  et pratique encore moins) elle l’a fait durant deux ans et a perdu une trentaine de kilos suite a des éléments perturbant sa vie privée

Cette dame a cessé son régime vapeur et à l’heure actuelle a repris ses trente kilos arborant moi-même un certain surpoids je lui épargne tout commentaire déplacé, sur ce retentit une voix :

Un appel madame VERNEY c’est votre tour le docteur vous attend, j’évite de me presser

Je prends mes aises et me retrouve devant l’anesthésiste une dame revêche pas sympa

Jeune, pourtant, qui me bombarde de questions bonjour tout d’abord luis dis-je

Bonjour madame

Répondez à mes questions avez-vous subi une intervention chirurgicale ces dix dernières années la dernière prise de sang, des radios les avez-vous sur vous ?

Je déteste être bousculée qui plus est par ce cerbère, évidemment troublée je ne me souviens de rien, la prise de sang non je ne l’ai pas fait faire depuis un an et des radios de quoi dites moi ?

La duègne perd les nerfs et monte le ton mais enfin ! Pourquoi ! Quelle négligence !

Sottement je me mets à pleurer je suis fragile et l’opération en vue n’a rien de réjouissant

La charmante personne s’agite et me lance un- je n’en peux plus avec vous-

Ma combativité naturelle reprend le dessus je lui rétorque c’est vous le médecin ou c’est moi

En plus vous êtes d’origine allemande votre accent vous trahit l’anesthésiste me dit oui

Je suis allemande (j’avais trouvé la faille) elle baisse le son et nous terminons l’entretien

Poliment ? en sortant elle me demande l’excuser je l’ai absoute bien évidemment (j’aurais certainement encore à faire à elle)

La secrétaire me souffle au passage je ne l’aime pas réponse moi non plus.

 


Raymonde verney

[ voir les commentaires ]
Auteur:raymonde Posté le:Ven 14 Sep - 21:34 (2018)ECRIRE
ECRIRE

Je n’ai pas d’heure rétorquent les grands poètes ma MUSE m’inspire et j’attends son aval
Et bien moi c’est tout le contraire j’ai un jour : le dimanche je suis tranquille pour m’adonner aux joies de l’écriture et ma muse je m’en balance (suis- je prétentieuse ?) j’écris car c’est une discipline à laquelle je me soumets depuis … si longtemps je n’ai pas encore un âge canonique …
Mais j’avance en âge et non en raison j’écris sur un sujet que je choisis et puis je travaille les rimes puisque ma poésie s’est réincarnée en classique depuis une décennie je me laisse aller à mon inspiration et croyez-moi la muse n’a pas de place c’est moi qui décide, si j’attendais le bon vouloir de cette fée poésie je n’écrirai guère, après avoir conclu mon poème il me faut analyser les syllabes vérifier les rimes, l’exercice n’est pas pour me déplaire moi qui suis à peu près nulle en mathématique j’aime versifier classique n’essayez pas de comprendre puisque moi-même je m’y perds.
De puis quelque temps ma décision soudaine de me mettre à la prose étonne mon ordinateur mais c’est ainsi ! les vers oui ! mais j’aimerais écrire des nouvelles, donc il me faut impérativement exercer ma plume (ma souris) chose que je suis en train de faire l’avez-vous remarqué ? j’ai commencé une nouvelle sur une concierge de quartier et je me régale, les personnages sont truculents et là je procède comme pour les poésies je me laisse guider par mon intuition cette nouvelle verra le jour l’année suivante car pour l’heure j’ai deux autres livres à faire éditer des fables ,des contes libres et en vers classiques et un recueil de contes enfantins le plaisir d’écrire est une passion véritable pour moi et si la vie ne m’a pas toujours accordé tout ce dont je rêvais j’ai réussi à devenir écrivaine en travaillant âprement car je ne
savais plus guère composer une phrase , j’ai travaillé dix ans sans relâche avant de trouver du premier coup un éditeur pour mon recueil de vers libres.
Bien entendu il faut s’exercer continuellement afin de progresser et de garder une aisance dans le maniement de la langue française.

Raymonde verney

[ voir les commentaires ]
Auteur:raymonde Posté le:Sam 25 Aoû - 16:02 (2018)LES PEINTURES DE CATHERINE MAILLOT











[ voir les commentaires ]
Auteur:raymonde Posté le:Sam 25 Aoû - 15:29 (2018)PETIT BILLET LES SOLDES
PETIT BILLET LES SOLDES

 
                                              
 
Les soldes un moment privilégié au cœur de l’été j’ai mis quelque argent de côté
Afin d’assouvir ma frénésie d’habits… soldés.
Une foule cosmopolite aux accents égrillards fouille à l’envie les amas de vêtements
Moi je perds ma superbe et je sens l’agacement m’assaillir un peu de calme me conviendrait
Oui mais en ces jours sacrés impossible de choisir en toute quiétude la robe divine qui me plairait tant oui mais la taille semble absente du reliquat (il faut vous avouer que je triche sans vergogne en affichant une taille inférieure à mes rondeurs) une pimbêche mince et maquillée ose me bousculer je proteste avec véhémence madame me répond-elle esquissant un sourire sardonique les grandes tailles se trouvent au fond du magasin je lui écrase le pied en m’excusant désolée, je ne l’ai pas fait exprès on n’y voit rien… je m’éclipse  contente de moi
Petite vengeance.
Les corsages ou trop grands ou trop petits j’abandonne
Le rayon des chaussures ma pointure est normale je ne triche pas je trouve une paire de baskets c’est évident…
Durant tout le mois des soldes je visite différents magasins et je finis par dénicher des robes des pantalons mais non soldés c’est ainsi … feu ma taille de guêpe ne se prête pas à tous es essayages
Les robes mémères je n’en veux pas grosses fleurs marguerites étoilés et autre bouquet affriolant ne m’inspirent guère je veux m’habiller jeune bon pas trop non plus  mon âge s’en froisserait
Après les jours de soldes grande décision : un régime draconien s’impose
Je vous en parlerai dans un autre billet.
 
Raymonde verney
 

[ voir les commentaires ]
Auteur:raymonde Posté le:Jeu 19 Juil - 19:39 (2018)La petite sorcière1
La petite sorcière1



Dans une forêt percluse de rhumatismes il se passe d’étranges évènements
Soyez attentifs et discrets et ne répétez à personne ce que vous allez lire
Les arbres se plaignent de bruits qui les empêchent de dormir on les comprend
Vers minuit la lune éclaire la forêt d’un reflet clair si clair que le jour en serait jaloux à ce moment là on entend des bruissements, des crissements de feuilles
Et un hibou qui hulule insolemment, alors s’approchent à pas feutrés des ombres
Drapées dans des capes noires ,les forment marchent silencieuses et se dirigent
Vers le sapin le plus ancien de la forêt ce dernier bougonne encore ! mais pourquoi viennent-elles vers moi il est vrai que j’ai de l’ancienneté mais tout de même ma nuit en est perturbé moi qui ai le sommeil délicat j’en deviendrai insomniaque à force de veiller, les formes n’écoutent pas ce monologue et s’approche du vieux sapin :cette nuit nous invoquerons la lune nous nous devons de l’implorer car nous désirons obtenir des faveurs la voix qui parlait enlève sa cape et ordonne aux autres d’en faire autant vous avez deviné ?
Il s’agit bien de sorcières elles apparaissent dans des robes bleues nuit elles
Portent un collier d’ambre autour du cou en forme de serpent leur sourire
Effraie et éloigne les animaux noctambules,sauf le hibou qui familier vient saluer les sorcières ,mon hululement vous a-t-il guidé dans la bonne direction mes sœurs ? quel faux jeton se dit le sapin évidemment il agissent dans un but
Commun :nuire aux humains .la lune déploie son charme inquiétant et les rites
Commencent par des chants venus de contrées mystérieuses

A suivre….
RAYMONDE VERNEY


[ voir les commentaires ]
Auteur:raymonde Posté le:Ven 29 Juin - 17:23 (2018)dans dix ans


[ voir les commentaires ]
Auteur:raymonde Posté le:Sam 26 Mai - 17:17 (2018)LE MUGUET FORME LA COURANTE
LE MUGUET FORME LA COURANTE



[ voir les commentaires ]
Auteur:raymonde Posté le:Dim 22 Avr - 15:43 (2018)trivers le printemps

trivers le printemps


le printemps fort courtois salue un seigneur blanc
fâché d’être prié de s’en aller vers les monts enneigés
craignez le froid messire avancez doucement
notre compère lit ses textes imagés

j’ai l’âme d’un poète et je traduis des stances
du latin ou du grec, s’adressant à la rose
le troubadour badine au vu des circonstances
je suis le jardinier de toute fleur éclose

le bleuet effronté moque les fols espoirs
d’un amoureux âgé le pré dit au muguet
invite le céans dans le cercle des soirs
damoiselle lilas séduit par son caquet.

Raymonde verney






[ voir les commentaires ]
Auteur:raymonde Posté le:Ven 23 Mar - 18:56 (2018)MA PLUME BANDOLLIERE
MA PLUME BANDOLLIERE



[ voir les commentaires ]
Auteur:raymonde Posté le:Jeu 1 Mar - 18:30 (2018)CONTE POUR MELODY


  
  
Un poussin s’est perdu la prairie est si vaste 
sa liberté fort neuve étonne les oiseaux 
Un lézard qui flanait semblait enthousiaste 
Il voit un hérisson moqué par des moineaux 
  
Plus loin court un lapin il fuit  les rayons chauds 
D’un soleil estival- gentille grenouille 
Dit-il croisant la dame- avez-vous peur des mots ? 
-Mais quelle question ! suis-je une citrouille ? 
  
Ecrivez moi un conte et voici une gomme 
du papier, un crayon pour quoi ? disent les prés 
Le lapin grand rêveur répond je m’en vais faire un somme 
Cette dame est douée et j’aime ses sonnets 
  
Ainsi fut fait le soir aventureux remit 
Un carnet joli, mince ,au lapin des nuages 
La dame grenouille une carotte offrit 
Au lapin si mignon et des contes volages 
  
Nb le lapin amoureux offrit un éventail 
A sa belle conteuse aux yeux dorés si tendres. 
  
Raymonde verney 
  


[ voir les commentaires ]
Auteur:raymonde Posté le:Ven 16 Fév - 22:37 (2018)la rose de la st valentin
la rose de la st valentin


[ voir les commentaires ]

 Chat 
 
resize

Recherche Google
Google
Bienvenue

La date/heure actuelle est Aujourd’hui à 17:06 (2018)

Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Connexion
Nom d’utilisateur:  
Mot de passe:  
 Connexion auto

J’ai oublié mon mot de passe
Vous n'avez pas encore de compte ?
Vous pouvez vous enregistrer
Derniers sujets
» salon du livre de wesserling
par raymonde le Sam 29 Sep - 19:19 (2018)

» petit billet chez l'anesthesiste
par raymonde le Sam 22 Sep - 17:41 (2018)

» ECRIRE
par raymonde le Ven 14 Sep - 21:34 (2018)

» LES PEINTURES DE CATHERINE MAILLOT
par raymonde le Sam 25 Aoû - 16:02 (2018)

» PETIT BILLET LES SOLDES
par raymonde le Sam 25 Aoû - 15:29 (2018)

» La petite sorcière1
par raymonde le Jeu 19 Juil - 19:39 (2018)

» dans dix ans
par raymonde le Ven 29 Juin - 17:23 (2018)

» LE MUGUET FORME LA COURANTE
par raymonde le Sam 26 Mai - 17:17 (2018)

» trivers le printemps
par raymonde le Dim 22 Avr - 15:43 (2018)

» MA PLUME BANDOLLIERE
par raymonde le Ven 23 Mar - 18:56 (2018)

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne : 0 Enregistré, 0 Invisible, 0 Invité et 0 Moteur de recherche

Utilisateurs enregistrés : Aucun

[ Voir toute la liste ]

Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 22 le Lun 3 Déc - 20:49 (2012)
 

Portail | Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
-- Template created by dav.bo=> Dbstyle --
-- Design by Miss Kay © 2009 --